Organiser ses obsèques, c’est un sujet qui ne réjouit personne. Pourtant, l’anticiper de son vivant est un geste de prévoyance pour ses proches. La souscription à un contrat de prévoyance obsèques aidera ses proches à faire face au deuil.

Assurance obsèques : de quoi s’agit-il ?

Le coût des obsèques peut être cher pour la famille du défunt. Souscrire à une assurance obsèques est une façon d’anticiper son décès. Cela consiste à épargner de son vivant pour minimiser les dépenses que ses proches doivent payer pour organiser ses obsèques. Plus de 5 % des Français ont déjà souscrit à un contrat obsèques. Ce dernier peut être souscrit auprès des établissements financiers et des compagnies d’assurance.

Il est important de ne pas confondre l’assurance obsèques avec l’assurance décès. Ce sont, certes, deux contrats de prévoyance, mais leur finalité n’a rien de similaire. L’assurance décès ne permet pas de payer les obsèques. Il s’agit d’un capital qu’un bénéficiaire peut utiliser à sa guise à la disparition du souscripteur. L’assurance obsèques sert uniquement à financer l’organisation du décès du défunt selon ses dernières volontés. Pour plus d’informations, visitez le site www.convention-obseque.fr.

Contrat de prévoyance obsèques : mode de fonctionnement ?

La convention obsèques se décline en deux types de contrats, selon l’étendue de l’organisation des funérailles : le contrat en prestation et le contrat en capital. Le premier consiste à octroyer un capital aux proches afin de leur permettre de régler tous les frais liés aux obsèques. Ce sont eux qui déterminent les prestations funéraires indispensables. L’assurance verse le capital et ce sera au bénéficiaire d’en disposer selon les derniers souhaits du défunt.

Le second consiste à organiser ses funérailles dans les moindres détails dès son vivant. La famille sera donc déchargée de toutes les modalités liées aux obsèques. Elle pourra alors vivre leur deuil plus sereinement. Les funérailles peuvent être organisées à la carte en contactant un opérateur funéraire par exemple ou une entreprise de pompes funèbres.

En ce qui concerne les cotisations, trois modes de versements sont disponibles. La cotisation temporaire consiste à verser le capital en plusieurs fois de façon régulière. Selon les clauses du contrat, le versement se fait soit tous les mois, les deux, les trois, les six mois ou tous les ans. Le montant sera défini selon l’âge de l’assuré et le capital souhaité. La cotisation unique consiste à verser le montant du capital souhaité en une seule fois. La somme sera évaluée selon les volontés, les montants de prestation et l’âge de l’assuré. La cotisation viagère consiste à accepter un prélèvement régulier sur ses revenus jusqu’à son décès. Cette option s’adresse aux personnes ayant un âge plus avancé.

Souscrire une assurance obsèques : les éléments à vérifier avant de signer le contrat

Il y a une flagrante disparité entre les nombreux contrats de prévoyance obsèques disponibles sur le marché. Vous devez vérifier un certain nombre de points avant d’arrêter votre choix. Standards ou personnalisés, les détails des prestations funéraires doivent être clairs (les prestations comprises dans le contrat et ceux qui n’y sont pas). L’assureur doit également mentionner les garanties et les exclusions de garantie pour éviter les confusions. L’idéal consiste à comparer plusieurs offres pour profiter d’une meilleure couverture.  Une vigilance est de mise sur l’indexation de capital souhaité. Vérifiez les modalités de prise en charge en cas de surcoût.

Pour un contrat en prestation, les détails de la clause bénéficiaire doivent être explicites. Le capital doit être versé à l’entreprise de pompes funèbres, cependant, vos ayants droit toucheront l’excédent du capital décès. Il est préférable de souscrire à un contrat obsèques tant que vous êtes encore en activité. Le montant de la cotisation peut augmenter en fonction de l’âge.